A la UneRubrique Santé

« La recherche d’une assurance santé devrait être une priorité »

C’est la rentrée et beaucoup de personnes se posent la question de la bonne couverture santé, l’occasion de faire un point avec notre partenaire santé, Alea, spécialiste de l’assurance médicale et du système de santé à Hong Kong. Amélie Dionne Charest, co-fondatrice d’Alea, notre partenaire, répond à nos questions.

Propos recueillis par Catya Martin

Amélie Dionne-Charest, co-fondatrice d’Alea

Trait d’union : L’assurance santé est certes primordiale, mais le secteur à Hong Kong et Macao reste très onéreux. Il faut donc réussir à trouver une bonne couverture. Comment bien choisir ?
Amélie Dionne-Charest : Le premier réflexe à avoir, est de regarder la couverture qui est fournie par l’employeur. À Hong Kong, en Chine et à Macao, cette couverture n’est, généralement, pas suffisante pour couvrir vos frais dans le secteur privé. Il est donc fortement recommandé, pour les familles expatriées, d’avoir une assurance individuelle, c’est-à-dire une assurance pour vous et les membres de votre famille.
Et c’est là, où commencent vos démarches.Il est conseillé de s’adresser à un expert, un courtier, qui pourra faire toutes les comparaisons, regarder toutes les différentes offres qui existent sur le marché afin de trouver la protection assurance santé qui correspond le mieux à votre budget, vos besoins en fonction de votre situation personnelle.

Quelle que soit la composition de la famille ?
Oui. Il y a des offres pour toutes les situations, que vous soyez seul, en famille avec plusieurs enfants mais aussi si vous avez un projet de maternité. D’où l’importance d’être conseillé par un courtier qui a accès à différents produits, voire à la plus grande gamme de produits qui existent sur le marché, afin de trouver la couverture qui correspondra à vos besoins.

Comment travaillez-vous avec les assurances et avec les complémentaires ?
Nous travaillons avec plus de 25 assureurs, nous sommes devenus le courtier des Français à Hong Kong, notamment parce que nous sommes le référent exclusif de la CFE, la Caisse des Français de l’étranger, et aussi parce que, depuis des années, nous travaillons avec les complémentaires françaises internationales. Nous avons donc développé une très forte expertise sur les produits qui s’adressent aux expatriés français.

Que vous apporte le fait d’être le référent unique de la CFE ?
La Caisse des Français de l’Étranger permet aux Français qui vivent à l’étranger de continuer à contribuer au régime de la sécurité sociale en France, et donc en faisant des paiements trimestriels auprès de la CFE, cela facilite, dans le cas d’un retour en France, le processus de réintégration au régime de la sécurité sociale en France.
Le deuxième avantage de la CFE, est qu’il n’y a pas de discrimination sur l’historique médical, pas d’exclusion, de surcharge, les Français ne sont pas exclus en raison de leur historique médical. Et enfin, pour les séjours de de moins de six mois en France, que ce soit pour les vacances ou dans le cadre d’un déplacement professionnel, vous êtes couvert. Néanmoins, cette part de contribution à la CFE, n’est pas suffisante lorsque vous vivez à Hong Kong, c’est la raison pour laquelle une complémentaire internationale est à prévoir, complémentaire qui va venir se juxtaposer à la CFE.

Et pourquoi cette combinaison est importante ?
Tout simplement parce que la CFE se base sur les régimes de remboursement en France et les montants sont bien en deçà de ceux pratiqués à Hong-Kong, dans le secteur privé. Il est important de rappeler que le secteur privé à Hong Kong et le deuxième plus cher au monde, après les États-Unis.

Qu’apportez-vous de plus auprès de la communauté française de Hong-Kong et Macao ?
Nous avons un « french desk », avec une équipe de cinq personnes, toutes francophones, qui conseillent la communauté française sur la CFE, mais aussi sur toutes les options en matière d’assurance santé à Hong-Kong et Macao.
La communauté française a toujours fait partie de l’évolution de notre entreprise. C’est une communauté avec laquelle nous sommes très proches.

Dans votre communication, vous appuyez beaucoup sur l’impartialité des conseils donnés par aléa, comment pouvez-vous garantir une réelle impartialité ?
Comme je vous le disais précédemment, nous travaillons avec plus de 25 assureurs, donc il n’y a pas de de préférence. Il n’y a pas un seul assureur qui a une majorité ou qui pèse plus lourd dans la balance que les autres. Ensuite, nous comme courtiers donc d’abord et avant tout le conseiller de nos clients. Nous ne représentons pas les assureurs, mais nos clients. Notre devoir fiduciaire est envers notre client et c’est notre obligation juridique de les conseiller dans leur meilleur intérêt.
Et enfin, nous avons développé une plateforme d’information santé à Hong Kong, « Healthy Matters », qui est disponible en anglais et en chinois traditionnel.
C’est une plateforme d’information santé, gratuite et qui a pour objectif justement de partager une information crédible et impartiale auprès du public. Ces informations vont du purement clinique au fonctionnement du système de santé à Hong Kong entre le privé et le public, ou encore sur le bien-être et la nutrition.

Quels sont les conseils que vous pourriez donner aujourd’hui à une famille qui arrive à Hong Kong et qui est en recherche d’une bonne couverture santé.
Premier conseil, la recherche d’une assurance santé devrait être une priorité. N’attendez pas d’être malade ou qu’un membre de votre famille ait besoin de soins pour chercher une assurance santé.

Pourquoi ?
Parce que les produits à Hong Kong discriminent à l’égard des conditions préexistantes. Si vous avez déjà une condition, il est possible que vous ne soyez même pas assurable, donc c’est une priorité.
Ensuite, ne vous reposez pas entièrement sur l’assurance santé qui est fourni par votre employeur. D’abord, elle est rarement généreuse ou étendue et elle ne correspond pas forcément à tout vos besoins.
À Hong Kong, les employeurs changent d’assurance, modifient les contrats, donc il est difficile de se projeter à long terme. Vous pouvez toujours quitter votre emploi ou perdre votre temps emploi et vous retrouver dans une situation de vulnérabilité.
Donc faites de l’assurance santé pour vous et votre famille une priorité.

Quels sont vos projets dans les années à venir ?
On travaille sur un projet très important en ce moment, projet qui doit demeurer encore confidentiel. Donc plus d’informations à venir.
« Stay tuned », comme on dit en anglais.

Des questions d’assurance santé ? Vous voulez des conseils d’experts ?

Contactez Alea maintenant à :

hello@alea.care ou (+852) 2606-2668 pour recevoir un devis gratuit.