Zoobeetle, une légende familiale

Deux soeurs qui s’adorent, complices et complémentaires. C’est ainsi que commence cette histoire originale. Ensemble elle crééent un concept-store bar à vin inédit, inspiré par la maison Zoobeetle Paris, situé dans le quartier de Sheung Wan, en plein centre de Hong-Kong. Pour les deux sœurs, Elsa Lepeu et Johanna El Iman, il s’agit avant tout « d’une passion pour le goût des belles choses, de la mode et des découvertes ». La collection est dessinée par Elsa, ancienne créatrice chez Chloé, et développée par Johanna, qui a travaillé chez Lancel pendant 6 ans. Le bar a vin est géré par Charlotte, oenologue de formation. Rencontre avec des passionnées hors du temps.

Propos recueillis par Catya Martin

Trait d’Union : Quand et pourquoi avoir crée Zoobeetle Paris ?
Elsa Lepeu et Johanna El Iman : Zoobeetle Paris est une maison de luxe parisienne de maroquinerie. Nous l’avons fondée en 2012, tout est né d’un rêve, celui d’une collection d’accessoires élégants, inspirés par notre amour de l’art et du voyage. Nous partageons notre temps entre l’Europe et l’Asie et voyageons à travers le monde, sans cesse à la recherche d’inspirations nouvelles. Zoobeetle Paris incarne l’esprit et l’esthétique parisienne – élégance et simplicité – avec des produits fabriqués à partir de cuirs italiens de qualité. Chaque pièce de la collection porte le nom d’une destination pour laquelle nous avons une affection toute particulière, et rappelle le voyage – qu’il s’agisse d’un sac ultra léger, du portefeuille de voyage aux multiples compartiments, ou encore d’une pochette.

Pourquoi ce nom ?
Derrière le nom Zoobeetle se cache une légende familiale, celle d’un bracelet Art Déco orné d’un scarabée, porté par notre mère. La légende familiale raconte que ce bracelet contiendrait un vrai scarabée… Notre imagination a fait le reste.

C’est ainsi que le scarabée est devenu un porte-bonheur familial. Chaque voyage est l’occasion de rapporter à l’autre un présent en lien avec le scarabée, qu’il s’agisse d’une amulette égyptienne, d’une bague ou d’une gravure naturaliste. Au-delà de cette tradition, le scarabée est devenu notre emblème, symbole de de chance et d’amour fraternel.

Comment s’est fait le choix pour l’implantation de la boutique ?
Ce lieu d’implantation est apparu comme une évidence : Sheung Wan est un refuge, entre ses rues étroites, ses immeubles low rise et ses petits écrins de verdure, loin des buildings et du bourdonnement incessant de la ville. Un quartier où les promeneurs se prennent à flâner.

Ce quartier illustre par excellence ce mélange si particulier entre modernité et tradition propre à Hong-Kong, entre échoppes d’antiquités asiatiques et galeries d’art contemporain. Il est aussi éclectique, sans cesse en mouvement, et représente à la perfection le foisonnement culturel hongkongais.

Qu’apportez-vous de nouveau à Hong-Kong ?
Château Zoobeetle est le concept-store dédié à la Zoobeetle Paris. Situé dans le cœur de Hong-Kong, ce premier « château », à la fois boutique et bar à vin, rend hommage à l’Art de Vivre parisien, dans une ambiance élégante et chaleureuse.

Les sacs et petite maroquinerie Zoobeetle Paris y sont présentés en exclusivité, ainsi qu’une sélection de bijoux, vêtements, objets de décoration, livres d’art, CD et vinyles.

Un choix unique de spiritueux est proposé au bar à vin tenu par Charlotte, sommelière du Château Zoobeetle. Œnologue de formation, Charlotte aiguille connaisseurs comme néophytes. Dégustations de vin, pairings de vins avec fromages et pièces de charcuterie, Wine Profile… le meilleur du savoir-faire gustatif français est représenté au Château Zoobeetle.

L’art fait partie de l’ADN de Zoobeetle Paris. De nombreuses expositions d’artistes émergents de la scène contemporaine internationale ont lieu au Château Zoobeetle. Le new-yorkais Amit Greenberg ainsi que le street-artist français Clet y seront exposés en mars et au mois de mai.

CHÂTEAU ZOOBEETLE
38 Sai Street, Sheung Wan Hong-Kong
WWW.CHATEAUZOOBEETLE.COM

Amit Greenberg : du 20 mars au 3 avril : Invité dans le cadre d’Art Basel HK, l’artiste new-yorkais présentera une sélection de ses nouvelles oeuvres et rendra hommage aux parisiennes à travers leurs voyages.

Catya MARTIN

Fondatrice, Rédactrice en Chef. Pigiste pour la chaîne de TV NHK à Tokyo, journaliste pour l’édition américaine du Figaro à New-York “France-Amérique”, correspondante pour divers quotidiens régionaux et pour Radio Canada à New-York, Catya Martin connaît bien la presse et le monde de l’expatriation.