Souscrire une assurance santé enceinte ?

Les avantages secrets et méconnus

Il faut le dire, le marché de l’assurance santé à Hong-Kong n’est tout simplement pas favorable aux souscripteurs. Le secteur privé de la santé est l’un des plus chers au monde et le coût des couvertures médicales le reflète. Le domaine de l’assurance santé n’est ni réglementé ni standardisé ce qui implique que les différentes offres sont difficiles à comparer et qu’il y a peu de garanties pour le consommateur. D’ailleurs, lorsqu’on souscrit sur une base individuelle les assureurs peuvent discriminer à l’égard de vos conditions préexistantes et tout simplement exclure la condition, imposer une surcharge ou un moratorium, ou encore refuser de vous assurer.

Par Amélie Dionne-Charest

Qu’en est-il de la maternité ? La règle générale s’appliquant à l’écrasante majorité des produits disponibles est la suivante : vous ne pouvez bénéficier d’une couverture maternité si au moment de la souscription vous êtes déjà enceinte. En effet, toutes les couvertures maternité imposent un délai de carence qui peut varier entre 9 et 18 mois selon le produit.

Cela peut être particulièrement problématique si vous souhaitez accoucher dans le privé à Hong-Kong où le coût moyen d’un accouchement par voie basse sans complication est de 100.000 HK$ et où l’accouchement avec complications peut atteindre les 250.000 HK$.

Il existe cependant des avantages méconnus de souscrire une assurance santé lorsqu’on est déjà enceinte. La société AD MediLink spécialiste de l’assurance santé et organisatrice de la Hong-Kong Maternity Conference vous en dévoile les secrets. Mais attention ! Ces avantages ne s’appliquent qu’à très peu de produits sur le marché.

Les avantages pour la maman 

Certains produits acceptent de couvrir une femme déjà enceinte au moment de la souscription pour les « complications de grossesse » uniquement et si ces complications ne sont pas préexistantes. La maman est remboursée 100 % des frais réels liés aux complications de grossesse et ce, à hauteur du plafond annuel de la police ce qui est largement suffisant. De plus, le produit souscrit n’a pas besoin d’inclure la maternité puisque les complications maternité de ces produits s’inscrivent dans les soins hospitaliers.

Souscrire ce type de produit peut être avantageux dans deux cas de figures. Si vous bénéficiez déjà d’une couverture maternité mais que vous dépasseriez de beaucoup son plafond en cas de complications. Ou si vous ne bénéficiez pas d’une couverture maternité et prévoyez financer de votre poche la grossesse et l’accouchement dans le privé. Vous limiteriez donc la casse en cas de complications.

Les avantages pour le bébé

A savoir que lorsqu’une naissance est couverte par une assurance maternité et que le délai de carence a été respecté, le bébé est couvert peu importe les conditions médicales sous lesquelles il est né. L’assureur applique le principe du « Medical History Disregard », principe qui s’applique si vous ajoutez l’enfant à votre police dans le délai prévu au contrat (délai qui peut varier entre un et trois mois selon le produit).

A contrario, lorsqu’une naissance n’est pas couverte par une assurance maternité ou encore que la maman n’a pas respecté le délai de carence, le principe du « Medical History Disregard » ne s’applique pas et l’assureur peut discriminer à l’égard des conditions congénitales de l’enfant.

Certains produits acceptent cependant de couvrir le bébé sans discriminer à l’égard des conditions préexistantes à la naissance et ce, même si vous avez souscrit le produit déjà enceinte sans respecter le délai de carence. Votre enfant sera alors couvert même pour ses maladies congénitales. Cet avantage s’applique que si l’enfant est ajouté à la police de la maman avec les mêmes garanties (il ne peut bénéficier de garanties supérieures par exemple), que s’il est conçu naturellement (sans procréation médicale assistée) et qu’il n’est pas prématuré (à Hong-Kong les accouchements d’enfants prématurés se font dans le public uniquement).

Alors si vous êtes déjà enceinte ou pensez ne pas être en mesure de respecter un délai de carence, il n’est pas trop tard pour souscrire ! Il est possible d’être couvertes pour les complications liées à la grossesse et de couvrir son enfant sans discrimination à l’égard de son état de santé.