My Market : entre l’artisanat et l’industrie

Unique boutique en ligne proposant une offre alimentaire 100 % française (produits secs, réfrigérés et congelés), avec une chaîne du froid ininterrompue “de la ferme à votre fourchette”, My Market vous propose une gamme de 400 produits référencés avec une soixantaine de marques. Chaque année, l’offre devient plus importante en tenant compte des demandes et envies des clients. Du jus d’orange aux sirops Teisseire et biscuits pour l’apéritif, en passant par le lait, tout est prévu pour que vous puissiez faire vos courses comme en France. Bien que renouvelant régulièrement leurs produits, My Market garde ses best-sellers comme les steaks hachés, les cordons bleus, le poulet ou encore les baguettes et les produits laitiers. En un clic vous êtes livrés dès le lendemain. Avec cette période de crise sanitaire où un grand nombre se sont retrouvés à travailler de la maison, nous avons demandé à Maxime Lemaitre le fondateur et à Laura Rouberties en charge de Hong-Kong de nous en dire un peu plus. Interview.

Propos recueillis par Catya Martin

 

 

Trait d’union : Aujourd’hui que représente My Market en Asie ?

Maxime Lemaitre et Laura Rouberties : On essaye de représenter un petit coin de France à Hong-Kong ou Singapour, avec des produits de tous les jours. Quiconque a vécu à l’étranger sait que ce qui manque toujours le plus à un Français c’est bien la nourriture. On souhaite apporter cela aux Français mais aussi faire découvrir nos bons produits à tous les gourmands !

 

Avec la crise sanitaire mondiale, comment procédez-vous pour vous approvisionner ?

La crise sanitaire montre surtout un disfonctionnement de la chaine logistique. En ce qui nous concerne nous n’avons pas rencontré trop de problèmes d’approvisionnement, la plupart de nos produits sont congelés, ou secs, donc ils viennent par la mer. Pour les produits frais aériens, il faut faire des sacrifices, en cette période, donc trouver des alternatives.

Le gros problème pour nous, et cela avant même la crise sanitaire, est le transport, depuis les grèves françaises de 2019, il y a moins de navires et donc les services sont plus espacés, notre approvisionnement est plus affecté par cela, que par la crise sanitaire en soit.

 

Avez-vous profité de cette situation pour revoir certaines fonctions au sein de l’entreprise ?

Le site fonctionne plutôt bien, nous en profitons pour optimiser nos process, nous essayons de trouver de nouveau produits, de soutenir les importateurs de produits français à Hong-Kong et Singapour. Mais sur les fonctions nous n’avons rien changé.

 

Le confinement a révélé un grand nombre d’apprentis cuisiniers. Que pouvez-vous leur proposer comme plat à faire à la maison ?

Il y a un an nous avons fait un partenariat avec le chef 2 étoiles, Jean-Pierre Crouzil, qui a fait un livre de recettes avec les produits de My Market.

Nous conseillons donc aux lecteurs de trait d’union d’aller sur notre site et de parcourir ces recettes, et ils pourront avoir un repas 2* à la maison !

Personnellement j’adore les plats en sauce : bœuf bourguignon, filet mignon moutarde-miel… accompagné de féculents Tipiak et légumes Bonduelle facile à préparer, toujours un régal !

 

Vous développez une gamme plus « gourmet », pourquoi ce choix et de quel type de produits s’agit-il exactement ?

Nous nous demandions ce que nous pouvions apporter de plus à nos clients, nous essayons donc de mettre en avant des producteurs français plus artisanaux, en essayant de garder des prix attractifs pour les clients. Si nous prenons l’exemple de la bière, nous ne pouvons pas faire concurrence aux grosses brasseries industrielles nous avons donc choisi de promouvoir la brasserie Ninkasi de Lyon, de même pour le saumon fumé, nous mettons en avant une des plus vieilles maisons, la maison Barthouil dans les Landes. Là aussi nous cherchons des alternatives.

Ce qui n’empêche pas d’avoir des produits industriels, cela ne veut pas dire mauvais, au contraire c’est aussi un gage de qualité sanitaire.

Nous essayons donc de faire un cocktail entre l’artisanat et l’industrie.

 

Quelles sont les nouveautés à venir pour My Market et sont-elles pour l’ensemble du réseau ou uniquement pour Hong-Kong ?

Sur Hong-Kong, nous allons essayer d’améliorer le service de livraison, et d’apporter des petites nouveautés selon les saisons aux rayons boucherie et poissonnerie.

Si vos lecteurs ont des idées, envies de nouveaux produits, nous sommes à l’écoute. Certains de nos produits ont été suggérés par nos clients, nous sommes contents de voir ce que l’on peut vous apporter !

Nous rappelons d’ailleurs que les clients My Market de Hong-Kong conservent leurs avantages à Singapour et vice versa. Il faut juste se faire connaître.