« Loving everything in music »

C’est toujours le motto de l’école de musique classique à la française, créée par Domitille Delattre et dont nous vous parlions dans une précédente édition. La jeune française évolue dans la musique depuis son plus jeune âge. 20 ans d’école de musique, 10 ans de solfège au conservatoire, aficionado de Chopin, Domitille réalise avec la création de l’école « FHK Music » plus qu’un rêve, une véritable quête. « FHK Music » rouvre ses portes pour le plus grand plaisir des amateurs de musique. La structure, qui se veut conviviale, propose une éducation musicale « à la française » à Hong-Kong, aux enfants et aux adultes. Entourée d’une équipe de professeurs de musique expérimentés l’école propose un large éventail d’activités musicales, certaines en français, d’autres en anglais. 

Par Catya Martin

 

Un fonctionnement « à la française », c’est l’ambition toujours affirmée de Domitille Delattre. « Tous les cours collectifs à Stanley Market sont et en français, le solfège et la culture musicale, la chorale, l’initiation musicale pour les enfants de 4-5 ans, l’éveil musical pour les 3-4 et l’éveil musical pour les bébés », explique-t-elle. « Les cours individuels (instruments et chants) sont en français ou anglais en fonction de la nationalité des professeurs », tient-elle à préciser. 

Pour recruter les enseignants, la jeune femme à prioriser les personnalités. « Je voulais avant tout des professeurs souriants, sympathiques et dynamiques », nous dit-elle. Ensuite son choix s’est fait sur les diplômes et l’expérience, en se permettant parfois quelques écarts : « Je viens d’intégrer à l’équipe une jeune professeure de violon hongkongaise, Victoria, qui est toute jeune et qui débute. Je lui donne sa chance car malgré son jeune âge elle a l’habitude de s’occuper de jeunes enfants, joue remarquablement bien et parle français ce qui est une grande chance pour nos élèves. Je vais lui confier les petits violonistes débutants », précise Domitille.

Les cours concernent les enfants et les adultes avec du piano, du chant, du solfège, de la chorale, de l’éveil musical ou encore un baby playgroup. Cette année la nouveauté est le violon.

La grande différence avec les écoles locales de musique reste l’organisation des cours collectifs. « Les autres écoles de Hong-Kong proposent des packages de cours individuels, avec nos cours collectifs nous marquons une différence et proposons surtout un vrai parcours éducatif qui fait réellement progresser les élèves. Les cours collectifs de solfège et de culture musicale obligatoire en parallèle de l’apprentissage de l’instrument constituent le grand atout de notre école », explique la jeune femme.

La volonté de rester dans une tranche tarifaire accessible pour tous permet à FHK Music d’attirer une clientèle plus large tout en restant sur une base d’activités extra-scolaires. « Nous n’avons pas à faire subir une pression aux enfants, nous ne sommes pas dans le système hongkongais qui a une obligation de faire passer des grades à ses élèves, indispensables à la constitution d’un bon dossier scolaire », indique la maman de trois enfants. « La majorité de nos élèves veulent juste apprendre à jouer d’un instrument pour s’épanouir et s’amuser, pas pour passer des examens stressants avec des morceaux imposés chaque année », ajoute-t-elle. « Cela n’empêche pas d’enseigner la musique avec rigueur et de bien faire progresser les enfants. Nous le faisons juste en respectant le rythme de chacun et avec beaucoup de bienveillance ! », tient-elle à préciser.

Les cours collectifs de solfège proposés par FHK Music sont faits sur mesure tout en restant éducatifs. « Nous assurons bien sûr l’apprentissage des fondamentaux avec notes, rythmes, intervalles ou encore tonalités », précise la fondatrice. « Nous y avons également intégré des jeux, des quiz, des défis collectifs, des vidéos, des playlists… afin de garder une dynamique et de rester ludiques pour les enfants », ajoute-t-elle.

La jeune française est particulièrement fière des activités proposées pour les tous petits : par exemple l’éveil musical avec Violaine et Nasthasia. Deux françaises qui font partie de l’équipe depuis le début de l’aventure et qui proposent des sessions d’initiation musicale pour les bébés et enfants niveau maternelle. Au programme : des thèmes rigolos et éducatifs, des chansons à gestes, des jeux, manipulation d’instruments, découverte de sons, des rires, des danses ou encore des temps de détente en musique… 

Attention, pour Domitille Delattre, bien que ludique, faire de la musique passe par l’apprentissage des périodes musicales, le baroque, le classique, le romantique, le contemporain. « Il faut aussi s’intéresser aux grands compositeurs, connaître leur biographie tout comme leurs œuvres principales », explique-t-elle. Mais la jeune femme va beaucoup plus loin, en plus de l’histoire, elle intègre la culture instrumentale avec les orchestres symphoniques ou encore les différentes familles d’instruments mais aussi les voix d’opéra. Son objectif est avant tout de donner l’envie aux enfants, et également aux adultes, de connaître la musique avec des bases solides. « Parce que pour motiver un enfant à apprendre un instrument comme le piano ou le violon dans la durée, cela ne suffit pas de lui apprendre ses notes et ses rythmes. Il faut surtout lui donner le goût de la musique classique ! », conclut-elle.

 

Les inscriptions sont ouvertes. 

Plus d’informations : www.fhkmusic.com