« Le langage façonne notre façon de penser »

A Hong-Kong depuis juillet 2018, où elle a suivi son mari, Sabine Fisher décide dès son arrivée de travailler à la création d’une petite école indépendante pour les enfants âgés de trois à cinq ans, la French English Academy (FEA), située à Repulse Bay. Forte de son expérience londonienne avec, à son actif, en plus d’une expérience de 35 ans dans le secteur éducatif, la création et la gestion, en 2013, d’un établissement scolaire bilingue français et anglais, l’enseignante belge s’est donnée comme mission de mettre en place une éducation totalement bilingue pour les plus petits, sur la même base que son école de Londres, l’EIFA – École internationale franco anglaise. L’EIFA accueille aujourd’hui 350 enfants de 45 nationalités différentes, de 18 mois à 18 ans, de la crèche au baccalauréat international. « Le langage est l’un des facteurs déterminants dans notre vision de la vie, dans notre façon d’interagir avec le monde qui nous entoure et dans notre manière d’aborder la beauté et les défis de la vie”, explique Sabine Fisher dans la présentation de son école, aimant citer le célèbre linguiste Benjamin Lee Whorf : “Le langage façonne notre façon de penser, et détermine ce à quoi nous pouvons penser.” Rencontre avec une passionnée de l’éducation.

Propos recueillis par Catya Martin

 

Trait d’union : Quel est votre parcours ?

Sabine Fisher : Je suis enseignante depuis 1983. Enseignante belge, j’ai travaillé durant 15 ans essentiellement dans le primaire ; puis, j’ai été détachée pédagogique pour les écoles du Hainaut en Belgique de 1998 à 2000.

Lorsque j’ai déménagé près de Vendôme en 2000, J’ai obtenu un DESS en sciences de l’éducation à l’université François Rabelais de Tours. J’ai été professeur de pédagogie au centre de formation pédagogique de Blois où j’ai formé de futurs enseignants.

 

Puis ce fut le départ pour Londres ?

Après deux ans en France, je suis partie vers Londres où je suis restée pour un long séjour qui a duré 18 ans. A cette époque, le manque de places pour des élèves français était criant, c’est ainsi que j’ai créé un département bilingue dans une école anglaise à Hampton Court, petite cité proche de Londres dont le plus célèbre résident fut le redoutable Henry VIII !

Puis, j’ai décidé de passer à la vitesse supérieure et de créer mon propre établissement dans Londres intramuros. C’est ainsi qu’avec une partenaire, nous avons fondé l’EIFA (Ecole internationale franco-anglaise), idéalement située dans le quartier de Marylebone entre Oxford Street et Regent‘s Park. L’EIFA suit le curriculum français dans un contexte d’enseignement totalement bilingue. Les enfants suivent des cours 50 % en français et 50 % en anglais. Chaque professeur ne pouvant enseigner que dans sa langue maternelle.

C’est une structure encore unique à ce jour à Londres. J’ai été le CEO de l’EIFA pendant 5 ans. Aujourd’hui, je ne la dirige plus mais je fais toujours partie du comité de directrion.

 

Etes-vous seule dans cette aventure ?

J’ai eu la chance de rapidement trouver une partenaire hongkongaise aussi enthousiaste, dynamique et nous nous sommes attelées à monter le projet FEA (French Englsih Academy) aujourd’hui ouvert.

 

Pourquoi avoir choisi Repulse Bay pour installer votre petite école ?

Dans toute activité, la localisation est un point très important. Une école n’échappe pas à cette règle. Le choix de l’emplacement est déterminant pour deux raisons essentielles : la recherche du marché en rapport avec l’activité et la nécessité d’avoir des locaux de qualité et appropriés. Nous avons longtemps cherché des locaux adéquats et nous avons trouvé notre bonheur à Repulse Bay avec un lieu qui répondait à tous nos critères.

Quand nous avons eu l’opportunité de visiter le bâtiment, il n’était ni trop grand ni trop petit. Juste la taille adéquate pour démarrer une maternelle. Il est abrité dans un endroit où les voitures ne peuvent accéder. Il est donc totalement sécurisé. C’est calme, face à la mer et les enfants bénéficient de surcroit d’une véritable cour de récréation. Tous les ingrédients étaient ainsi réunis pour démarrer cette nouvelle aventure dans des conditions matérielles exceptionnelles.

 

A Londres, vous aviez obtenu l’homologation auprès de la mission laïque de France (MLF), qu’en est-il à Hong-Kong ?

J’ai déposé un dossier en octobre pour être homologuée à la rentrée prochaine, en septembre 2021. J’ai été contactée par l’agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE), institution bien connue en France et à l’étranger qui m’a proposé un partenariat que j’ai accepté avec plaisir.

Le département d’expertise de l’AEFE m’accompagne vers l’homologation. Un logo d’accompagnement est visible, dès à présent, sur notre site internet.”

 

Combien d’enfants pouvez-vous accueillir ?

Notre établissement peut accueillir 110 élèves de trois à cinq ans, ce qui en fait une maternelle de bonne taille sans être trop grande, à taille humaine.

Les enfants de trois ans (petite section) sont accueillis en demi-journée uniquement. Les matins de 9h00 à midi ou l’après-midi de 13h00 à 16h00.

Pour les enfants de quatre et cinq ans (Moyenne et Grande Section), les parents auront le choix de les amener à la demi-journée ou à la journée entière. Mêmes horaires que les petites sections pour la demi-journée et de 9:00 à 16:00 pour la journée entière avec une heure pour le déjeuner et la recréation.

 

 

Décrivez-nous une journée type dans votre école pour un enfant ?

La journée est construite selon des rythmes, des jeux, des rituels en anglais et en français.

Si la matinée se déroule en langue française, les activités de l’après-midi seront en langue anglaise et vice versa.

L’enfant enchaîne le lendemain matin avec la même langue que celle de l’après-midi précédente afin que toutes les matières soient enseignées dans les deux langues.

L’enfant a deux professeurs différents dans sa journée, un anglophone et un francophone mais qui n’enseignent pas en même temps dans la classe.

 

Qu’apportez-vous de nouveau dans le paysage local ?

La volonté de doter Hong-Kong d’une nouvelle structure internationale axée sur les résultats grâce à l’enseignement bilingue dédié aux jeunes enfants. Toutes les nationalités sont les bienvenues. Il n’est absolument pas nécessaire que les enfants et/ou les parents parlent le français ou l’anglais. Au-delà du programme bilingue à parité horaire 50/50, nous allons également inclure tout l’aspect créatif typique des programmes anglais à savoir : l’art plastique, le sport, le théâtre, la musique, le ballet, le yoga.

L’important est que l’école fournisse à chaque enfant un développement physique, intellectuel et social.

L’enfant pourra s’engager dans des activités physiques et cultiver ainsi un style de vie sain. Il pourra aussi développer des compétences langagières et acquérir ainsi une façon de penser logique, ou encore construire des compétences en communication tout en explorant sa propre créativité.

 

Ouvrir une école en période de pandémie et après des mois de manifestations, est-ce un pari ?

En tant qu’entrepreneur, toute nouvelle structure ou nouvelle aventure est un pari !

J’aime créer, c’est une de mes passions et je le fais au mieux de mes compétences acquises au fil des années. Je suis plus satisfaite de mon travail maintenant que lorsque j’étais salariée à l’Éducation nationale ! J’aime diriger. Cela demande beaucoup d’énergie, de passion, mais ma partenaire et moi n’en manquons pas. Hong-Kong a connu une période compliquée mais cela ne remet pas en cause la nécessité d’une éducation de qualité pour tous les enfants. La demande pour de bons établissements demeure et nous souhaitons contribuer à la satisfaire.

 

Que peut-on vous souhaiter ?

De voir s’épanouir de grands sourires sur le visage des enfants et de leurs parents, gage de la réussite de notre projet.

 

Une journée à la FEA

  • Accueil des élèves : ceux-ci s’installent ici ou là au coin bibliothèque, poupées, dessins libres, etc…
  • Les rituels : apprentissage de la date, puis place à la météo, ensuite séance de langage.
  • Les ateliers : quatre ateliers par petits groupes qui tour à tour font des maths, du graphisme, de l’exploration sensorielle, de la peinture.
  • Rassemblement, langage : petite séance d’une comptine à chanter.
  • Collation – récréation
  • EPS : éducation physique et sportive, initiation aux jeux collectifs.
  • Temps de midi
  • Ateliers : quatre ateliers par petits groupes où tour à tour on fait des maths, du graphisme, de l’exploration sensorielle, de la peinture.
  • Activités libres : parcours de psychomotricité, rondes, danse, ballet, expression corporelle, relaxation, musique, peinture etc…
  • Regroupement : bilan de la journée et sortie
  • Activités extra-scolaires : mandarin, activités artistiques et manuelles, sport, chant, musique, etc…

 

French English Academy (FEA)

The Repulse Bay, 109, Repulse Bay Road, Hong-Kong

https://www.feahk.com/