Le conseil déménagement du mois : Les biens que votre déménageur n’acceptera pas de transporter

* Offert par notre partenaire GregRelo.com (Facebook: @GregReloCoaching)

 

Transporter ses biens personnels à l’étranger demande parfois de bien les connaître pour être sûr de respecter les règles douanières de votre pays d’accueil. Il n’existe pas de règle générale et chaque pays est souverain pour décider de ce qu’il accepte ou non à l’importation. Selon les pays, certaines règles évoluent plus ou moins fréquemment pour taxer certains effets personnels voire simplement en interdire.

 

Les déménageurs internationaux sont généralement les premiers informés de nouvelles règles et maîtrisent bien quels articles risquent de poser problème selon les pays d’importation. Les flux réguliers de containers à dédouaner dans tous les pays du monde ainsi que les efforts constants des fédérations de déménageurs pour tenir à jour les ressources qu’elles partagent avec leurs adhérents, font que les consultants bien formés sont capables de prévenir leurs clients à l’avance s’ils remarquent des objets risquant d’être prohibés au transport international ou à l’importation.

 

Il convient cependant de rester prudent, notamment si vous déménagez dans un pays moins fréquenté par les expatriés. Le mieux consiste à comparer les conseils de votre déménageur avec les résultats de votre recherche auprès du site des douanes locales pour être certain de ne pas enfreindre la loi, car vous restez le seul responsable du contenu que vous décidez d’importer.

 

D’une façon générale, les articles suivants sont prohibés à l’importation dans la plupart des pays du monde: les armes, munitions et explosifs (comme les feux d’artifice), les drogues et stupéfiants, les contrefaçons et les supports pornographiques. Concernant le tabac et les boissons alcoolisées, certains pays les interdisent à l’importation, d’autres les taxent fortement et il est donc vivement conseillé de veiller à s’en débarrasser avant son déménagement.

 

Certains produits ne sont pas forcément interdits à l’importation dans votre pays d’arrivée mais leur nature instable ou dangereuse font qu’ils ne sont pas transportables et sont donc interdits par les compagnies maritimes et aériennes. C’est le cas des produits inflammables ou corrosifs, des produits à air comprimé (comme les aérosols, les bouteilles de gaz ou d’oxygène, les extincteurs), des batterie Lithium, les plantes et corps végétaux, les animaux morts (les animaux empaillés sont cependant acceptés dans certains cas), les denrées alimentaires périssables que ce soit d’origine végétale ou animale, sauf les boîtes de conserve.

 

D’autres biens sont également interdits de transport non accompagné pour des raisons de sécurité. C’est le cas de l’argent liquide, des bijoux, métaux précieux, actions, billets de loterie etc. Il est donc essentiel de prendre le temps de trier le contenu de tous ses meubles bien à l’avance afin de veiller à ne pas laisser d’objets interdits par inadvertance.

 

Les médicaments représentent un type de produit sensible et il est important de bien vérifier qu’aucun d’entre eux n’est illégal dans votre pays d’expatriation (par exemple, la possession de certains sirops contre la toux peut être sérieusement sanctionnée dans certains pays).

 

Vérifiez aussi que vos biens culturels (instruments de musique, articles d’orfèvrerie, objets d’ameublement par exemple) ne sont pas susceptibles de relever d’une réglementation particulière.

 

Il existe aussi une réglementation relative aux espèces de la faune et de la flore protégées par la convention de Washington. Cela concerne les biens intégrant des éléments issus de ces espèces protégées (ivoire, écailles de tortues, bois précieux…). Comme il est difficile pour les déménageurs d’identifier ces biens lors d’une simple visite commerciale, de plus en plus de sociétés de déménagement demandent désormais à leurs clients de signer une décharge stipulant ne pas posséder de bien de ce type non déclaré.

 

En dehors des biens classiques soumis à une interdiction de transport ou d’importation, il existe toute une série de produits dont seulement quelques pays en ont décidé l’interdiction. La liste suivante n’est pas exhaustive et est évolutive. Ainsi Singapour interdit l’importation des chewing-gums et des walkie-talkies (même les jouets), l’Australie interdit d’importation les décorations de Noël contenant des pommes de pin, le Canada interdit les trotteurs et certains yoyos, la Chine interdit les pianos à queue et les photocopieuses, l’Allemagne interdit le jus de raisin, les Emirats Arabes interdisent l’importation de statues d’animaux à caractère religieux, la Thaïlande interdit les images et statues relatives au bouddhisme.