Croquis de voyage : Si Paris m’était conté

Par Ophélia Jacarini (www.merakilya.com)

En tant que Parisienne qui se respecte, je ne pouvais pas faire une série de carnets de voyage sans en présenter un sur Paris ! Ayant quitté ma chère ville natale depuis plus de trois ans maintenant, je me sens à Paris comme en vacances et profite de toute la beauté de cette ville comme une touriste.

Ah, Paris, ville lumière, qui n’a jamais rêvé d’elle ?

De sa butte généreuse et de son lit sinueux.

Beauté fugitive au teint rose, où j’aime flâner l’air morose. Comme des milliers d’artistes avant moi, quand je retrouve Paris, je me sens à nouveau inspirée. Dessinée et peinte souvent, cette ville se laisse sans peine approcher et personne n’est indiffèrent devant ses splendeurs.

J’aime y arpenter les rues en suivant les rayons de soleil qui traversent les percées haussmanniennes. En hiver, je me cache du froid à l’intérieur des musées où j’ai l’impression que les murs cachent des secrets.

Un oeil attentif permet d’y découvrir un peu plus l’histoire de cette sublime capitale.

Quand l’été approche les terrasses de café se remplissent tout comme les jardins. Mon carnet de croquis sous le bras je me balade de jour comme de nuit et dessine au rythme de mes envies.

ô Paris, oui je l’ai quittée, mais seulement pour mieux la retrouver.